Après vous avoir fait monter le Kili, fait manger avec le chef cuisinier Vincent Poussard et avant de vous ramener au Maroc, je vous fais faire une petite escale par Bordeaux et plus précisément par la place des Quinconces. Pour ceux qui suivent un peu nos actualités, vous aurez compris que je continue avec cet article la série de “plaquettes” sur notre belle ville de Bordeaux…  🙂

(Cliquez pour voir l’image en taille réelle)

“Créée au début duxixe siècle sur l’emplacement du château Trompette, elle est plantée pour moitié d’arbres, dont la disposition en quinconces lui donne son nom. Elle est composée d’une esplanade descendant en pente douce vers la Garonne encadrée au nord et au sud de plantations d’arbres. L’imposant monument aux Girondins et deux colonnes rostrales en décorent les deux extrémités. Sa superficie (12 hectares) en fait la plus grande place de France et l’une des plus grande d’Europe.”

Historique:

“La place des Quinconces est aménagée de 1810 à 1828 sur l’emplacement du château Trompette (du nom duruisseau Tropeyte, qui traversait le quartier détruit pour la construction de la citadelle). Cette fortification avait été construite sous Charles VII initialement pour contenir une ville frondeuse. Cette forteresse améliorée par Vaubandurant le règne de Louis XIV, perd son rôle au cours du xviiie siècle. Sa destruction est entamée après sa cession à la ville en 1816 sous le règne du roi Louis XVIII.

À partir de 1817, des bâtiments aux façades uniformes formant un hémicycle (demi-cercle) sont construits sur la bordure ouest de la future place. Le projet, qui datait d’avant la Révolution, est réalisé sur les plans de l’architecte Jean-Baptiste Dufart (eux-mêmes inspirés par les architectes Victor Louis et Guy-Louis Combes, et s’accordant avec les plans du marquis de Tourny pour les environs de la place Tourny). De part et d’autre de cet hémicycle on trouve six groupes de bâtiments de style classique, tous à trois niveaux d’habitation et surmontant une base en arcades.

L’aménagement de la place elle-même est réalisé, après la démolition du château, en dix ans entre 1818 et 1828. Le plan de la place est figé en 1816 : une esplanade rectangulaire encadrée par des plantations d’arbres court de l’hémicycle jusqu’à la Garonne. Les arbres sont plantés (en quinconces, d’où le nom de la place) en1818. En 1829, deux grandes colonnes rostrales, de style néo-classique et célébrant le Commerce et la Navigation, sont édifiées au bout de l’esplanade côté Garonne.

La place baptisée initialement place Louis XVI puis renommée place Louis-Philippe prend son nom actuel après la Révolution de 1848.

Après avoir envisagé plusieurs autres projets au fil des décennies, on décide en 1883 de construire au centre de l’hémicycle un monument à la mémoire des Girondins et célébrant la République. La colonne haute de 43 mètres et les bassins qui sont situés à son pied ne sont achevés qu’en 1902.”

– SOURCE WIKIPEDIA –

Translate »