Azize Hlali et Sandra Sévilla Mandret, deux boxeurs thaï bordelais, retenus en Equipe de France, ont combattu le 17 mars dernier à Ayutthaya.

World Thai martial arts festival

Le  17 mars dernier, se déroulait le 9ème Festival Mondial d’Arts Martiaux Thaï à Ayutthaya en Thaïlande, lors du Muay Thaï Day (voir encadré). Quatre boxeur (se)s thaï ont été sélectionnés avec l’Equipe de France pour participer à l’évènement, dont deux bordelais Azize Hlali et Sandra Sévilla Mandret.  Nos deux nak muay (1) n’ont pas démérité mais n’ont pas réussi à remporter leur combat toujours aussi difficile à gagner en terre thaïlandaise.

[box style=”notice”]

nai-khanom-tomLe 17 mars est le « Muay Thaï Day » (jour de la boxe thaïe) en Thaïlande, en hommage à Naï Khanom Tom, légendaire héros populaire de Muay Thaï. En 1767, alors que des soldats Birmans saccagent, brûlent et conquièrent Ayutthaya, l’ancienne capitale de la Thaïlande, il est capturé et emprisonné. Le 17 mars 1774, il est choisi parmi tous les captifs du Siam, pour participer à un tournoi organisé par des combattants Birmans à Rangoon,  dans le cadre des fêtes de la pagode où reposent des restes de Bouddha.  Ce grand guerrier mit à mal une dizaine des meilleurs gardes Birmans, grâce à la technique particulière du muay thaï, qui utilisait les coudes et les genoux.  Mangra, Le Roi de Birmanie, témoin de ses exploits, fut très impressionné et déclara : « Chaque partie de ce thaïlandais est bénie avec du venin. Même avec ses mains nues, il peut faire tomber neuf ou dix adversaires ». Le roi rendit à Naï Khanom Tom sa liberté qui retourna à Ayutthaya où il fut reçu comme un héros.[/box]

Azize Hlali

Azize Hlali

Azize Hlali rencontrait l’un des meilleurs boxeurs thaïs du moment, Singmanee et combattait pour la ceinture mondiale WPMF (2) en moins de 67 kg. Il a préparé son combat en analysant les vidéos  de son adversaire. Il est monté sur le ring en adoptant la stratégie « du miroir ». Il a attaqué le boxeur, gaucher, toujours délicat à boxer, avec son bras et sa jambe arrière. Les deux premiers rounds d’observation ont fait la part belle aux middles et low kicks. A ce stade, ils étaient à égalité de points. Au troisième round, Singmanee a accéléré et a frappé Azize sur sa jambe arrière en low kicks répétés, au point de lui saturer la cuisse. Notre bordelais change alors de tactique en optant pour un travail au corps à corps très physique, en rendant coup pour coup.  Il a malheureusement subi trois projections pénalisantes. D’avis de spécialistes, le combat était serré mais la victoire au point et la ceinture mondiale sont revenus à Singmanee.

Azize vs Singmanee Azize Hlali

Sandra Sévilla Mandret

Sandra Sévilla Mandret

Sandra Sévilla Mandret, quant à elle ne connaissait pas du tout la technique de la thaïlandaise Suwsin Sor Sawit. Elle a été surprise par la boxe anglaise de son adversaire, très présente aux poings. Elle ne s’y attendait pas. Sandra a donc adapté sa stratégie en choisissant le corps à corps et en privilégiant les attaques au coude, très prisées par les Thaïlandais. Au point, d’ouvrir l’arcade droite de la Thaïlandaise, sans pour autant que le combat ne soit suspendu.

Sandra s’est montrée très combative, la lutte fut très serrée et la victoire de Suwsin Sor Sawit aux points, contreversée. Mais une chose est sûre, Sandra a livré un superbe combat.

Sandra Sévilla MandretAzize zt Sandra

Nos deux jeunes nak muay se sont vus proposer leur revanche… en Thaïlande. A suivre.

Les deux autres français en lice était Julien Picard, le malchanceux, qui s’est fait casser le bras au premier round, par le Thaïlandais Chanachai Kaewsamrit. Quant à Angélique Pitiot, elle a superbement vaincu l’italienne Chantal Ughi, en gagnant tous les rounds avec de très bons enchaînements poings/pieds.

Azize Hlali L'équipe de France
(Photo de droite : Julien Picard, Angélique Pitiot, Sandra Sévilla Mandret et Azize Hlali)

Un résumé des combats des Français par la FFSCDA

Le combat complet d’Azize:

Le combat complet de Sandra:

(1) Nak muay : littéralement “boxeur professionnel”, se dit d’un boxeur thaï faisant de la compétition.

(2) World Professionnal Muaythaï Federation

Remerciements:

  • A Azize et Sandra qui se sont très sympathiquement prêtés au jeu de l’interview. Nous leur souhaitons bonne chance pour la suite!!!!
  • A Benoit Ricoine pour les photos. Retrouvez son travail sur  http://www.facebook.com/Gougnaf16

 

 

Translate »